ATELIER INTERNATIONAL

ATELIER INTERNATIONAL

JEUDI 12 NOVEMBRE 2015. – COMMUNIQUE DE PRESSE

« LA FERTILITÉ DES SOLS SOLUTION POUR UNE AMÉLIORATION SUBSTANTIELLE DE LA PRODUCTIVITÉ DANS LES PAYS MEMBRES DE L’ASSOCIATION COTONNIÈRE AFRICAINE (A.C.A).

cptL’un des enjeux du coton Africain est sans aucun doute, la question de la productivité et de la compétitivité.

L’association Cotonnière Africaine consciente de cette difficulté s’est engagée à contribuer à trouver des approches de solutions afin d’atteinte l’objectif des « cinq millions de tonnes de coton fibre à l’horizon 2022 » qu’elle s’est fixé lors de ses rencontres de Lomé en mars 2013.

A cet effet elle organise les 12 et 13 Novembre 2015 à l’hôtel Ghis Palace à Lomé, un Séminaire International dont le thème : « Fertilité des sols, fertilisation et biotechnologie dans les pays A.C.A: impact sur la productivité des dix (10) dernières années.

Cette importante rencontre organisée en partenariat avec la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) rassemble des techniciens et experts pour échanger et partager leurs expériences en la matière. L’atelier sera meublé d’exposés-débats et de travaux de groupe.

Cette rencontre qui s’adresse aux sociétés cotonnières, aux firmes et fournisseurs des intrants agricoles ainsi qu’à tous les acteurs dont les activités concourent à la production du coton, a drainé près de 40 délégués membres et invités en provenance essentiellement du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la France, du Mali, du Sénégal, Soudan, et du Togo.

Cette rencontre purement technique a été ouverte par le Trésorier Général de l’A.C.A, le Prosper KUMI du Ghana, représentant le président de l’A.C.A, en présence du Secrétaire Permanent de l’ACA, M Adéyémi FAHALA, du représentant de Directeur Général de la NSCT et du Directeur du CRA/SH (Centre de recherche Agronomique Savane Humide).

Monsieur Prosper KUMI a exhorté les participants à faire de cette rencontre de Lomé, une opportunité pour des africains de mettre en commun leur connaissance acquise à travers différentes études et expériences acquises tout au long des années, dans leurs pays respectifs pour faire avancer la cause de la filière cotonnière africaine, l’un des moyens principaux du développement du continent.

Des recommandations seront adressées à la fin de la rencontre à travers l’A.C.A aux sociétés cotonnières pour améliorer la productivité et la compétitivité du coton Africain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>